KARTS / CIRCUIT

LES KARTS

Pour les enfants de 7 à 14 ans : confort et sécurité !
Karts de 120 cc, avec pédales, volant et baquet réglables, afin de s’adapter à leur taille.

Pour les adultes, dés 14 ans : sport et performance !
Karts 270 cc, 4 temps, d’une puissance de 9 cv pour 120kg dont la vitesse de pointe atteint les 65 km/h.

Nous mettons à votre disposition des casques, charlottes, gants et combinaisons, toujours fournis dans un état impeccable.

Le SODIKART FUN GT2 "...le meilleur compromis puissance / sécurité des kartings de loisirs indoor..." (test machines FFSA)

LA PISTE

Une piste indoor de 400 ml dessinée par un pilote de compétition.
Courbes à grande vitesse, lignes droites, épingles...les trajectoires ont été étudiées pour optimiser les sensations de pilotage et de vitesse.
Le circuit de 6 mètres de large permet d’ouvrir au maximum les trajectoires et autorise les dépassements.

"... un vrai circuit de pilote..." Thomas P. pilote amateur confirmé
"... trop facile, vitesse et adrénaline en toute sécurité..." Laurent T. débutant
"...tracé trop cool et kart puissants..." Théo A. élève pilote débutant

Dans cette rubriques nous vous donnerons quelques conseils afin de progresser plus vite et d’améliorer votre chrono lors de vos prochaines visites.

Les bases du pilotage :

Rouler vite en kart c’est savoir bien négocier les virages !
Un virage se décompose en 4 étapes distinctes.

1) Le Freinage (RF) le but du pilote, est de faire chuter sa vitesse, pour cela il doit freiner de manière optimale. On appelle un freinage optimal un Freinage dégressif.
Elle débute au repère de freinage (RF) et termine légèrement après le point de Braquage (B).

2) Le Braquage (B) c’est l’endroit où l’on commence à tourner. Un bon point de braquage est primordial pour avoir un bon point de corde. Pour faire un chrono il est essentiel que le braquage ne soit fait ni trop tôt ni trop tard.

3) La corde (C)  : on doit arriver jusqu’à ce point à l’aide d’un filet de gaz qui a commencé à la fin de la phase de freinage. La ré-accélération, progressive, commence au point de corde.

4) La Sortie (S) : on vient se replacer à l’extérieur en fin de virage. On doit avoir les roues droites et être en pleine accélération. Favoriser une bonne vitesse de sortie est primordiale pour faire un bon chrono !

Enfin pour bien réussir à passer près de ces points importants il faut avoir une bonne projection du regard c’est dire regarder toujours le point suivant (ex : on se trouve au B on regarde C, etc…).

En piste

Une petite phase d’échauffement est toujours positive.
Faites 2 tours, tranquillement, afin de mettre en températures les pneus et vous permettre de mémoriser le tracé du circuit.

1- le Gauche de Monza :

Virage rapide, il se passe presque à fond.
Il faut arriver assez vite et soulager l’accélérateur pour permettre une bonne entrée en virage, on vise un point de corde tardif et on entreprend une ré-accélération progressive afin d’éviter de glisser en sortie de virage.

2- Le Gauche de Monaco :

C’est le plus gros freinage du tracé, une fois votre vitesse réduite il faut braquer tardivement et ré accélérer au niveau de votre point de corde.
L’on ressort bien à l’extérieur pour se replacer sur l’extérieur du virage suivant.

3- Le Droite d’Art Ingels :

Faire un léger freinage synchronisé avec votre braquage pour faire chuter la vitesse.
Le point de braquage doit être tardif ce qui vous permettra de bien vous relancer en accélérant tôt et optimiser les virages suivants.

4- Droite de Silverstone + La Parabolique :

C’est la partie la plus rapide du circuit.
Il faut rentrer, tard, dans le droite de Silverstone afin de venir toucher l’intérieur tardivement.
Lorsque vous êtes à cet intérieur vous serez sur le point de braquage de la parabolique, lâchez légèrement les gaz pour bien rentrer dans ce virage.
Bien élargir votre sortie afin se placer pour l’enchainement suivant.

5- Le Gauche d’Indianapolis :

Braquez très tôt pour rentrer rapidement dans le virage.
Visez le point de corde placé en milieu de virage et freinez 2 mètres avant le point de corde et réussir un freinage en appui tout en serrant l’intérieur du virage.
En sortie, laissez-vous déporter d’un mètre par rapport afin de pouvoir bien négocier l’entrée du virage suivant.

6- Le « S » du Mans :

Bien coller le premier intérieur, puis accélérer à fond pour passer le second virage.
Attention à ne pas rentrer trop vite dans cet enchainement, sinon vous vous retrouverez mal placer pour négocier la deuxième partie.
Essayez de ne pas sortir trop sur l’extérieur pour éviter un zigzag afin de suivre le décalage de la piste.

7- Le droite de la Scuderia :

La partie la plus importante de ce virage est sa sortie.
Freiner légèrement pour avoir un point de braquage tardif et venir repiquer sur le point de corde.
Le point de sortie est placé, exceptionnellement, à l’intérieur de ce virage. Attention à ne pas vous retrouver déporté sur l’extérieur. On dit que l’on sacrifie le Droite de la scuderia.

8 – Le « S » des stands :

Si vous avez bien réussi a sacrifier le virage précédent, ce « S » des stands peut passer a fond, sortie du droite de la Scuderia on accélère à fond et on frôle bien les deux intérieur de ce « pif-paf ».